Le blog
Réussir l'immobilier

Mai 2021 : est-ce le bon moment pour mettre en vente son bien immobilier ?



Réussir l'immobilier Actualité de l'immobilier Mai 2021 : est-ce le bon moment pour mettre en vente son bien immobilier ?

Au moment d'un déconfinement annoncé et après un 1er trimestre 2021 dynamique, est-ce le bon moment pour mettre son bien immobilier en vente ?




En cette période où la pandémie semble vouloir marquer le pas, est-ce le bon moment pour mettre en vente votre appartement ou votre maison ?

Les acquéreurs sont-ils au rendez-vous ? Comment les prix ont-ils évolué ces derniers mois ? Autant de questions que se posent les propriétaires vendeurs et qui sont bien légitimes.

Quelle est la tendance actuelle du marché immobilier ?

Les chiffres du marché montrent clairement que la crise sanitaire semble ne pas avoir eu d’impact sur le marché et sur les prix de l’immobilier qui tout au long de ces mois sont restés dynamiques.

Une exception peut-être, Paris, où le marché a connu depuis l’été dernier une vraie accalmie et un début de baisse de prix. On est toutefois loin de parler d’effondrement, tout au plus de quelques % de baisse, autour de 4 à 5% voire moins (-2% sur 12 mois d’après Meilleurs Agents).

A Paris, le marché est donc assez attentiste avec d’une part des propriétaires qui n’ont pas forcément intégré ce ralentissement de marché et d’autres part des acquéreurs qui sont en attente d’une éventuelle poursuite de la baisse des marchés.

Par ailleurs, les prix parisiens sont à un niveau tel que les acquéreurs s’interrogent à s’éloigner un peu plus, voir beaucoup plus, et ceci d’autant plus que le développement du télétravail a modifié la problématique de la proximité du lieu de travail.

Quelques villes, principalement des villes qui avaient connu des hausses comme Bordeaux, Toulouse ou encore Nice sont stables ou en légère baisse sur les 12 derniers mois.

Pour ce qui est en revanche du reste de la France, nous ne constatons aucun ralentissement du marché ni de baisse de prix. On voit même un vrai dynamisme qui nous a permis, chez imkiz, de réaliser un 1er trimestre à un niveau de ventes jamais atteint.

D'ailleurs, si l'on se réfère aux dernières études Meilleurs Agents, il ressort que dans la plupart des grandes villes de France qui comptaient autour de 5% d’acheteurs de plus que de vendeurs fin 2020, ce ratio a aujourd’hui quasiment doublé. On retrouve parmi les principales villes concernées par ce rebond Montpellier (10% d’acheteurs de plus que de vendeurs contre 4% en janvier), Rennes (9% contre 0%) ou encore Toulouse (12% contre 7%). Redémarrage du marché immobilier - Meilleurs Agents

En parallèle, on constate une baisse de 7 jours du délai de vente moyen dans les grandes villes avec par exemple à Marseille un recul de 12 jours (60 jours contre 72) pour concrétiser une transaction ou encore un recul de 11 jours à Nice, Nantes ou encore à Lille.

Enfin, même à Paris, Meilleurs Agents voit un rebond pour la première fois à Paris depuis huit mois avec des prix qui repartent à la hausse de 0,3% sur le mois d'avril.

Quelques chiffres sur les prix de l’immobilier dans les grandes villes

Si l’on regarde les données de marché Meilleurs Agents, voici quelques tendances de prix immobiliers sur les grandes villes françaises :

Paris :

  • Prix moyen : 10 296 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,3%
  • Evolution 3 mois : stable
  • Evolution 12 mois : -2,1%
  • Marseille :

  • Prix moyen : 3 015 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,6%
  • Evolution 3 mois : + 0,9%
  • Evolution 12 mois : + 4,0%
  • Lyon :

  • Prix moyen : 5 017 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,5%
  • Evolution 3 mois : + 0,2%
  • Evolution 12 mois : + 3,6%
  • Toulouse :

  • Prix moyen : 3 401 €/m2
  • Evolution 1 mois : - 0,5%
  • Evolution 3 mois : - 0,5%
  • Evolution 12 mois : - 0,6%
  • Nice :

  • Prix moyen : 4 421 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,3%
  • Evolution 3 mois : + 0,3%
  • Evolution 12 mois : - 0,0%
  • Nantes :

  • Prix moyen : 3 577 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,6%
  • Evolution 3 mois : + 1,0%
  • Evolution 12 mois : + 5,3%
  • Bordeaux :

  • Prix moyen : 4 398 €/m2
  • Evolution 1 mois : - 0,4%
  • Evolution 3 mois : - 0,2%
  • Evolution 12 mois : - 0,6%
  • Lille :

  • Prix moyen : 3 364 €/m2
  • Evolution 1 mois : + 0,3%
  • Evolution 3 mois : - 0,4%
  • Evolution 12 mois : + 1,4%

  • Si vous souhaitez plus d’informations sur d’autres villes, n’hésitez pas à nous contacter.

    Est-ce le bon moment de mettre en vente son bien immobilier ?

    Historiquement, le 2nd trimestre est une bonne période en matière de vente immobilière et ceci indépendamment de la crise sanitaire. Les ventes effectuées en ce moment se clôtureront à la fin de l’été et cela permet donc aux nouveaux acquéreurs d’être présents dans leur nouveau bien pour la rentrée.

    Si l’on se réfère à la dernière étude Se Loger - Opinion Way, 35% des propriétaires indiquent qu’ils renoncent à vendre car ils ont peur de ne pas vendre assez vite et 26% indiquent avoir peur de vendre en dessous du marché.

    Pourtant, et les chiffres ci-dessus le démontrent, pas de baisse de marché qui reste à un niveau globalement haut et dès lors qu’un bien est vendu à son prix de marché, il se vend en général rapidement.

    Toute la question est de savoir comment évolueront les chiffres dans les mois à venir et là personne ne le sait réellement. Coté vendeurs, d’après l’étude Se Loger Opinion Way, ils se répartissent en 3 groupes équivalents :
  • 35% s’attendent à une baisse des prix immobiliers
  • 29% anticipent une hausse des prix immobiliers
  • 35% pensent que les prix de l’immobilier vont rester stables

  • Si personne ne sait comment vont évoluer les prix de l’immobilier, on peut penser qu’il n’y a pas de raison particulière de voir les prix s’effondrer.

    En effet, plus que jamais le rôle de valeur refuge de la pierre est présent dans l’esprit de bon nombre. Par ailleurs l’assouplissement des conditions d’accès au crédit validé fin 2020 joue sans doute un rôle important dans le soutien des prix de l’immobilier.

    L'assouplissement des conditions d’accès au crédit au service des prix de l'immobilier

    Le Haut Conseil de Stabilité Financière a décidé fin 2020 de réassouplir les conditions d’accès au crédit après les avoir durcis fin 2019. L’objectif est clair soutenir le marché immobilier en cette période de crise sanitaire.

    Cet assouplissement a porté sur 3 points principalement :
  • Le taux d’effort (ratio entre le montant des mensualités à rembourser à rapporter au revenu net) maximum autorisé passe de 33 à 35%.
  • La durée maximum des emprunts va passer de 25 à 27 ans si l’on intègre le différé de paiement de 2ans dans le cadre des logements neufs.
  • Les banques pourront déroger a ces règles sur 20% de ses dossiers au lieu de 15% jusqu’à présent.

  • Il semblerait que ces mesures aient porté leur fruit. En tout cas chez imkiz, nous n'avons pas observé de refus de crédit depuis le début de l’année sur les offres présentées aux acquéreurs, tout au plus les conditions d'apport ont dû être un peu revues à la hausse.


    Alors sans se lancer dans de la prospective sur les prix de l’immobilier, on peut penser que le marché restera assez dynamique au moins jusqu’à cet été et les propriétaires vendeurs n’ont pas beaucoup d’inquiétude à avoir dès lors que les prix auxquels ils affichent leur bien est cohérent avec les prix du marché.

    Partager sur Facebook   Partager sur Twitter   Partager sur LinkedIn

    VENTE IMMOBILIERE
    dès 1990 €
    Liberté garantie
    Paiement au succès
    Trouvez un acquéreur rapidement
    Economisez sur la commission d'agence
    Un accompagnement de a à z pour une vente réussie au meilleur prix




    Actualité de l'immobilier
    Mai 2021 : est-ce le bon moment pour mettre en vente son bien immobilier ?
    Le marché immobilier janvier 2021
    Simplification de l'accès au crédit immobilier en 2021
    La fin des passoires thermiques en 2023
    Les Frais lors d'une vente immobilière
    Comprendre les tarifs des agences immobilières
    Le coût réel de l'immobilier entre particuliers
    Reconfinement : comment poursuivre votre projet immobilier
    CoViD-19 - Projets immobiliers et confinement
    CoViD-19 - Faut-il reporter votre projet immobilier ?
    CoViD-19 - Comment signer sa vente ou sa promesse de vente chez le notaire ?
    CoViD-19 - Faut-il craindre une hausse des taux d’intérêt ?
    CoViD-19 - Les leçons de 4 semaines de confinement sur le marché de l'immobilier à venir
    CoViD-19 - Votre projet immobilier et la crise sanitaire
    CoViD-19 - Votre vente immobilière pendant le confinement
    Revue de presse
    Les Agences immobilières low cost : bonne ou mauvaise affaire ?
    Augmenter la valeur de son bien immobilier avant de le vendre ?
    Rentrée 2019 : forte hausse de la taxe foncière
    Le cap du million de ventes immobilières est dépassé pour la première fois
    Dispositif PINEL, comment ça marche ?
    Taux des crédits immobiliers en 2019
    Faut-il encore acheter un bien immobilier à Paris ?
    Les villes luttent contre les loyers élevés
    Impact du grand Paris sur les prix de l'immobilier.
    Récupérer et aménager ses combles en toute sécurité.
    Vice caché ou dol, quelles sont les conséquences ?
    La guerre est déclarée entre la FNAIM et PAP.
    La suppression des passoires thermiques
    Le plafonnement des loyers à Paris

    Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus