Le blog
Réussir l'immobilier

Marché immobilier dans les Hauts-de-Seine: à quoi faut il s’attendre pour l'année 2022 ?



Réussir l'immobilier Tendance de l'immobilier Marché immobilier dans les Hauts-de-Seine: tendance pour le mois de janvier 2022 ?

Après des années très dynamiques, à quoi faut-il s'attendre pour l'année 2022 en matière d'immobilier dans les Hauts-de-Seine ? Poursuite de la dynamique ? Stabilisation du marché ?




L’année 2021 a été marquée par une très bonne tenue du marché immobilier sur le plan national avec des prix soutenus et un volume de marché très important : 1 150 000 transactions, ce qui constitue un record historique.

Concernant la métropole parisienne la situation a été un peu différente mais avec des résultats contrastés d’une commune à l'autre.

L’évolution du marché immobilier en Ile-de-France en 2021

Si l’on se réfère à la chambre des notaires de Paris, le prix des appartements anciens a augmenté de 3,9 % dans les Hauts-de-Seine en 2021 avec un prix moyen de 6770 € / m2.

Concernant l’Ile-de-France, la hausse a été de 1,6 % et si l’on regarde les autres départements d’Ile-de-France on trouve les évolutions suivantes :
  • Paris : -1,4% avec un prix moyen de 10 700€
  • Val-de-Marne : +4,2% avec un prix moyen de 5290€
  • Seine-Saint-Denis : +4,3% avec un prix moyen de 4130€
  • Seine-et-Marne : +5,9% avec un prix moyen de 2920€
  • Essonne : + 4,9% avec un prix moyen de 2950€
  • Yvelines : + 5,8% avec un prix moyen de 4370€
  • Val-d’Oise : + 4,7% avec un prix moyen de 3060€
Ces résultats confirment la tendance que l’on observe désormais depuis un an et demi d’accalmie sur les prix dans Paris et la 1ère couronne et de croissance soutenue en 2nde et 3ème couronne.

L’évolution du marché immobilier dans les Hauts-de-Seine en 2021

Si l’on se réfère toujours à la Chambre des Notaires, seules 5 villes des Hauts-de-Seine ont vu leurs prix reculer sur les 12 derniers mois : Chatenay-Malabry (-2,5%), Malakoff (-2,5%), Bagneux (-1,3%), Nanterre (-0,1%) et Villeneuve-la-Garenne (-0,1%).

A contrario, 11 villes ont vu leurs prix progresser de plus de 5% : Garches, Ville-d’Avray, Rueil-Malmaison, Gennevilliers, Sèvres, Colombes, Fontenay-aux-Roses, Clamart, Chaville, Antony et la palme pour Bourg-la-Reine dont les prix ont progressé de 10,7% en 12 mois.

Pour les autres villes, la hausse s’est étalée entre 0 et 3,8% : Bois-Colombes (3,8%), Châtillon (3,7%), Meudon (3,4%), Clichy (2,8%), Issy-les-Moulineaux (2,8%), Le Plessis-Robinson (2,6%), Sceaux (2,5%), Vaucresson (2,4%), La Garenne-Colombes (2,3%), Suresnes (2,3%) et toutes les autres communes à moins de 1,5%.

Quelles sont les perspectives pour l’immobilier en 2022 dans les Hauts-de-Seine ?

Dégager une tendance en matière de prix est un exercice délicat pour les mois à venir et pour plusieurs raisons.

L’année 2022 est une année électorale et l’on constate souvent une accalmie dans ces périodes d’élection présidentielle.

D’un point de vue macroscopique, le seul point réellement négatif que l’on peut voir c’est la remontée annoncée des taux d’intérêt tout au long de l’année ; taux d’intérêt qui ont largement portés la hausse des prix de l’immobilier ces dernières années.

Si l’on se réfère à l’analyse du Journal du Net, les perspectives que cela soit sur le volume de transactions ou sur les niveaux des prix sont positives ; ils évoquent pour l’immobilier ancien, que ce soit des maisons ou des appartements, une hausse de 3% dans les 6 mois à venir.

Au-delà de cette prévision, on peut imaginer que le marché restera globalement dans la tendance actuelle avec des biens qui devraient continuer à se vendre assez rapidement dès lors que l’on reste dans des prix de marché.

De manière générale, ce que l’on peut dire c’est que c’est au moment où l’on diffuse les annonces que l’on appréhende bien la tendance. Le principal conseil que l’on puisse donner c’est de ne pas s’entêter dans un prix trop élevé. Le fait de voir une annonce rester en ligne pendant de longues semaines ne fait que la dévaloriser et se traduit souvent par des prix de vente plus bas que si le prix initial avait été fixé au prix de marché.

L'agence imkiz vous accompagne sur l’ensemble des Hauts-de-Seine

Nous sommes présents sur l’ensemble des Hauts-de-Seine et en particulier à Nanterre, Rueil-Malmaison, Neuilly-sur-Seine, Suresnes, Puteaux, Asnières-sur-Seine, Levallois-Perret, Courbevoie, Colombes, Saint-Cloud, Garches, Vaucresson, La-Garenne-Colombes, Gennevilliers, Clichy...

L'agence imkiz intervient dans l’ensemble des Hauts-de-Seine et vous permet de bénéficier de ses frais d'agence réduits.

Vendez votre bien immobilier dans le département des Hauts-de-Seine avec votre agent immobilier imkiz

Quand vous souhaitez vendre votre bien immobilier, vous pouvez :
  • Passer par une agence immobilière traditionnelle. Elle s’occupe de tout mais elle vous facturera en moyenne 5% d’honoraires d’agence soit 10 000 € pour un bien vendu 200 000 €.
  • Gérer votre vente en direct mais cela devient de plus en plus compliqué et chronophage.
Imkiz, vous apporte une troisième solution.

Pour 1990 € nous prenons en charge la vente de votre bien immobilier de l’estimation de votre bien jusqu’à la signature de la vente en passant par la prise de photo par un professionnel, la publication de votre annonce sur les principaux sites d’annonces (se loger, Paru Vendu, Le Bon Coin, Le Figaro Immo, LogicImmo, Meilleurs Agents, A vendre à Louer, Le Site Immo, ...), la gestion et la sélection des candidats, la planification des visites, la négociation, la validation du dossier de financement et le suivi du dossier de vente avec vos notaires et ceci jusqu'à la signature définitive de la vente.

En tant que propriétaire, la seule chose que vous ayez à faire, c'est de prendre en charge la gestion des visites car c’est vous qui êtes le mieux à même de présenter votre appartement ou votre maison, votre quartier, les commodités, les écoles ou encore les services administratifs autour de chez vous.

Dans la plupart des communes des Hauts-de-Seine l'agence imkiz propose également la prise en charge des visites pour un forfait de 3990 €.

Bien entendu, votre conseiller imkiz est toujours à vos coté pour vous accompagner dans votre vente, gérer vos potentiels acheteurs ou locataires et s'assurer de l'avancement de votre dossier de vente jusqu'à la signature définitive.



Partager sur Facebook   Partager sur Twitter   Partager sur LinkedIn

VENTE IMMOBILIERE
dès 1990 €
Liberté garantie
Paiement au succès
Trouvez un acquéreur rapidement
Economisez sur la commission d'agence
Un accompagnement de a à z pour une vente réussie au meilleur prix




Actualité de l'immobilier
Le marché immobilier en septembre 2022
La suppression des passoires thermiques
Le plafonnement des loyers à Paris
Les agences immobilières en Ligne: qui sont-elles ?
L'impact de la hausse de taux sur les prix de l'immobilier
L'impact du DPE sur les prix de l'immobilier
Audit énergétique obligatoire dès septembre 2022
La fin des passoires thermiques en 2023
Les Frais lors d'une vente immobilière
Comprendre les tarifs des agences immobilières
Le coût réel de l'immobilier entre particuliers
Reconfinement : comment poursuivre votre projet immobilier
Revue de presse
Les Agences immobilières low cost : bonne ou mauvaise affaire ?
Augmenter la valeur de son bien immobilier avant de le vendre ?
Rentrée 2019 : forte hausse de la taxe foncière
Le cap du million de ventes immobilières est dépassé pour la première fois
Dispositif PINEL, comment ça marche ?
Taux des crédits immobiliers en 2019
Faut-il encore acheter un bien immobilier à Paris ?
Les villes luttent contre les loyers élevés
Impact du grand Paris sur les prix de l'immobilier.
Récupérer et aménager ses combles en toute sécurité.
Vice caché ou dol, quelles sont les conséquences ?
La guerre est déclarée entre la FNAIM et PAP.
Simplification de l'accès au crédit immobilier en 2021
CoViD-19 - Votre projet immobilier et la crise sanitaire
CoViD-19 - Votre vente immobilière pendant le confinement
CoViD-19 - Projets immobiliers et confinement
CoViD-19 - Faut-il reporter votre projet immobilier ?
CoViD-19 - Comment signer sa vente ou sa promesse de vente chez le notaire ?
CoViD-19 - Faut-il craindre une hausse des taux d’intérêt ?
CoViD-19 - Les leçons de 4 semaines de confinement sur le marché de l'immobilier à venir

Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus