Le blog
Réussir l'immobilier

Le baromètre des DPE : où trouve-t-on les meilleurs DPE ?

Un baromètre des DPE a été lancé par la chambre des diagnostiqueurs et la Fnaim suite à la modification des règles de calcul du diagnostic de Performance Énergétique qui a eu lieu le 1er juillet 2021.

Le résultat de ce baromètre, c’est que l’on constate des écarts très importants d’une région à une autre et d’un département à un autre. Dans les départements les meilleurs, nous sommes à moins de 10% de DPE F ou G quand on atteint les 40% dans les départements les moins bons.

Le nouveau diagnostic de performances énergétique, comment est-ce que cela fonctionne ?

Concernant le DPE, 2 événements sont venus modifier sa prise en compte dans la vente et la mise en location d’un bien immobilier:

  • le changement de méthodologie de calcul du DPE entrée en vigueur le 1er juillet 2021
  • La promulgation de la loi Climat et résilience est entrée en vigueur le 22 août 2021 qui a modifié les règles pour la mise en location des biens immobiliers.

Concernant la méthodologie de calcul du DPE, celui-ci était basé jusqu’en 2021 sur les consommations réelles d'énergie des biens immobiliers. Cela peut paraitre cohérent mais quand on y regarde de plus près, pas forcément.

Par exemple, si dans un même bien une personne chauffe à 19° et une autre à 21°, le DPE ne sera pas le même alors que les performances énergétiques du bien sont les mêmes. Si vous pratiquez le télétravail et que passez plus de temps chez vous à travailler sur un ordinateur, là aussi votre DPE sera moins bon que si vous allez à votre bureau.

Pour éviter ce biais, le DPE est désormais calculé sur la consommation d’énergie théorique de votre bien qui est définie sur la base de vos équipements, de l’isolation de votre bien immobilier, de votre système de chauffage ou de production d’eau chaude,... C’est donc plus juste.

Concernant la loi Climat et résilience, son objectif est clair: accélérer la rénovation des bâtiments pour atteindre une neutralité carbone à l’horizon 2050.

Pour ce faire, il a été décidé de resserrer les conditions d’accès à la location des biens immobiliers pour inciter les propriétaires à faire les travaux d’amélioration des logements qu’ils mettent en location :

  • à partir du 1er janvier 2023, les logements classés F et G ne pourront plus voir leur loyer augmenter.
  • à partir du 1er janvier 2025, les logements classés G ne pourront donc plus être loués.
  • à partir du 1er janvier 2028, les logements classés F ne pourront plus être loués.
  • à partir du 1er janvier 2034, les logements classés E ne pourront plus être loués.

Combien de Diagnostics de Performances Energétiques sont réalisés chaque année ?

L'intérêt de ce baromètre des DPE proposé par la FNAIM, c’est qu’il repose sur un nombre très importants de données.

En effet l’obligation de réaliser un DPE pour la mise en vente ou en location d’un bien immobilier se traduit par un nombre très élevé de diagnostics.

Sur l’année 2022, ce sera plus de 2 000 000 de DPE qui seront réalisés. L’année n’est pas encore terminée mais on a eu 594 388 au 1er trimestre 2022, 704 745 au 2nd trimestre et 638 542 au 3ème trimestre. Le dernier trimestre sera peut-être un peu plus faible mais permettra sans difficulté de dépasser les 2 millions.

DPE: des disparités fortes entre les départements

Le baromètre mis en place résultant des futures interdictions progressives de mise en location des logements G, F et E, se base sur des données de l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

La cartographie du territoire donnée par la FNAIM qui en résulte met en évidence les écarts importants que l’on constate en matière de diagnostic de performance énergétique d’une région et d’un département à un autre.

Le podium des départements ayant la plus forte proportion de logements notés F ou G, appelés passoires thermiques, est les Alpes-de-Haute-Provence (33,9%), la Corrèze (32,1%) ou encore la Lozère (41,5%).

A contrario, les départements qui ont la moins forte proportion de biens F ou G sont les départements méditerranéens (les Bouches-du-Rhône, l’Hérault ou encore le Var) avec moins de 10% de logements classés F ou G .

DPE : quelles sont les villes les meilleures ?

Lorsque l’on fait un zoom sur les 100 plus grandes villes françaises, on s’aperçoit que les disparités sont très ciblées.

Si l’on se réfère à l’étude de la FNAIM, la palme des villes ayant les pourcentage de DPE F ou G les plus élevés sont les villes de la première couronne parisienne avec 40% en moyenne de logements classés en F ou en G.

Ainsi Paris compte 40% de logements classés F ou G et dans des villes comme Nanterre ou Épinay-sur-Seine c’est la majorité du parc immobilier qui est constituée de logements F ou G (respectivement 50,3% et 56,4% du parc).

Comme pour les départements, c’est dans les villes du Sud que l’on retrouve les meilleurs DPE comme à Toulouse qui compte 9,4% de DPE F ou G, Marseille (7,6%) ou encore Montpellier (7,7%).

Il ressort de cette cartographie que clairement l’impact de la période de construction est fort sur les performances énergétiques des bâtiments. Plus une ville compte de logements neufs ou récents, plus les DPE sont bons et plus les villes sont constituées d’un parc vieillissant moins les DPE sont bons.

Important :

Quelles sont les zones géographiques dont les logements ont un mauvais DPE ?

En termes de département, les passoires énergétiques les départements qui ont les plus mauvais scores sont les Alpes-de-Haute-Provence (33,9%), la Corrèze (32,1%) ou encore la Lozère (41,5%). Au niveau des villes celles qui ont les moins bons résultats sont Paris et un certain nombre de communes de la région ile de France dont la part des DPE F et G atteint et dépasse les 40%.

Quelles sont les zones géographiques dont les logements ont les meilleurs DPE ?

Concernant les départements qui ont les DPE les meilleurs, on retrouve un certain nombre de départements méditerranéens comme les Bouches-du-Rhône, l’Hérault ou encore le Var qui ont moins de 10% de logements classés F ou G . Coté villes, on retrouve les meilleurs DPE à Toulouse qui compte 9,4% de DPE F ou G, Marseille (7,6%) ou encore Montpellier (7,7%).

Pourquoi ces régions et villes subissent de mauvais classement de DPE ?

Il ressort de la cartographie réalisée par la FNAIM clairement que l'impact de la période de construction est fort sur les performances énergétiques des bâtiments. Plus une ville compte de logements neufs ou récents, plus les DPE sont bons et plus les villes sont constituées d’un parc vieillissant moins les DPE sont bons.

L'agence imkiz vous accompagne partout en France

Notre couverture est nationale. Grâce à notre mode de fonctionnement totalement digital nous vous accompagnons partout en France. Vous profiterez de nos honoraires réduits où que soit situé votre bien.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn 

VENTE IMMOBILIERE
dès 2490 €
Liberté garantie
Paiement au succès
Trouvez un acquéreur rapidement
Economisez sur la commission d'agence
Un accompagnement de a à z pour une vente réussie au meilleur prix



Mensualisation du taux d
Mensualisation du taux d'usure en 2023

Mensualisation du taux d'usure en 2023

Consulter
Quel est le loyer moyen dans votre commune ?
Quel est le loyer moyen dans votre commune ?

Quel est le loyer moyen dans votre commune ?

Consulter
Comment réduire sa facture d
Comment réduire sa facture d'électricité ?

Comment réduire sa facture d'électricité ?

Consulter
Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus