Le blog
Réussir l'immobilier

Bien mesurer la surface de son appartement



Réussir l'immobilier Conseils pour les propriétaires Bien mesurer la superficie de son appartement ?

La superficie d'un bien est un élément clef (et la plupart du temps obligatoire) dans une vente immobilière. Si le recours à un diagnostiqueur et souvent rendu obligatoire, vous pouvez facilement vous faire une première idée.




Comment bien calculer la surface en m2 de son appartement ? Lorsque vous décidez de mettre un bien en vente, il est essentiel d’avoir une idée précise de la surface de votre bien.

Elle va vous servir pour définir la valeur de votre bien et c’est bien entendu l’une des premières informations que vont demander les acquéreurs.

Par ailleurs, pour les biens situés dans une copropriété, principalement les appartements mais aussi les maisons qui se situent dans une copropriété horizontale, la loi impose la mise à disposition de la surface Carrez lors de la vente.

L’idéal est bien entendu de faire mesurer la surface par un diagnostiqueur professionnel et assermenté ; cette attestation sera de toute façon obligatoire pour la vente mais vous pouvez malgré tout vous faire une première idée en mesurant vous même la surface.

Alors comment mesurer la surface en m2 de votre bien ? Comment s’y retrouver dans les différents types de surfaces : surface au sol, surface habitable, surface Carrez, …

Comment mesurer la surface de votre maison ou de votre appartement ?

Commençons par la surface au sol qui est la plus facile à calculer même si comme nous allons le voir, ce n’est parfois pas si simple.

Si l’on se réfère à ce que nous avons appris à l’école, la surface d’une pièce est la largeur multipliée par la longueur. Cela parait donc simple. Si une pièce fait 3 mètres de long sur 4 mètres de large, sa surface est de 12 m2.

Les choses se compliquent quand une pièce n’est pas carrée ou rectangulaire.

Si la pièce est en L, vous découpez la pièce en 2 rectangles dont vous additionner les surfaces.

Si la pièce est plus large d’un côté que de l’autre, l’idée est alors de la découper en un rectangle ou un carré d’une part et un triangle d’autre part dont vous allez calculer la surface que vous additionnerez à celle du carré ou rectangle. Pour mémoire le calcul de la surface d’un triangle est la hauteur multipliée par la longueur et le tout divisé par 2.

Le plus simple pour réaliser cette mesure est d'utiliser un mètre classique mais vous pouvez également utiliser un mètre laser si vous en possédez un; vous gagnerez en précision.

Une fois encore, ces mesures que vous pourrez réaliser contiennent une marge d’erreur et elles ne vous exonèrent pas du fait de faire réaliser une mesure précise par un diagnostiqueur. En cas d'erreur du diagnostiqueur c'est sa responsabilité qui est engagée et non la vôtre.

Quelles sont les différents types de mesures de superficie ?

Le législateur a défini 2 types de mesures de superficie utilisés soit dans le cas de la vente soit dans le cas de la location : la surface Carrez dite surface privative ou la surface Boutin ou surface habitable. Il existe d’autres types de surface (surface pondérée, surface utile, …) mais qui ne sont utilisés ni pour la vente ni pour la location et font uniquement partie du langage courant.

La Surface Carrez :

La surface Carrez ou métrage Carrez est celui qui va être demandé pour la vente d’un bien situé dans une copropriété c’est-à-dire pour toutes les ventes d’appartements ainsi que pour les ventes de maisons situées dans une copropriété.

Le métrage Carrez n’est en revanche pas obligatoire pour les maisons individuelles ou pour les biens vendus en VEFA (vente en l'état futur d’achèvement) dans lequel c’est le promoteur qui devra afficher une superficie règlementée.

La superficie loi Carrez d’un bien est donc la surface des planchers des locaux clos et couverts dont on déduit les surfaces occupées par les murs, cloisons, les escaliers ou encore les embrasures de portes et de fenêtres.

Par ailleurs, ne sont prise en compte que les surfaces dont la hauteur est supérieure à 1,80 mètre. Si vous avez par exemple une pièce mansardée, toute la partie de la pièce qui fait moins de 1,8 mètre ne sera pas prise en compte. Vous aurez donc un écart entre la surface au sol et le surface Carrez.

Dans un métrage Carrez sont prise en compte l’ensemble des pièces de l’habitation mais également :
  • Les sous-sols
  • Les combles aménagés et non aménagés
  • Les greniers, réserves ou remises
  • Les vérandas
  • Les mezzanines
L’ensemble de ces pièces seront prises en compte dès lors qu’elles font plus de 8m2 et 1,8m de hauteur sous plafond.

Il est important d’avoir un métrage Carrez fiable car La loi tolère une marge d’erreur de 5 % au bénéfice du vendeur. En revanche, si l’acquéreur constate que la surface Carrez est en réalité inférieure de 5 % ou plus à celle communiquée dans l’acte de vente, il pourra alors se retourner contre le vendeur et demander un recalcul de son prix d’achat proportionnellement à la surface manquante. Il a un an à compter de la vente pour se retourner.

La surface Boutin :

La surface loi Boutin est la mesure qui va être prise en compte dans le cadre des locations. A la différence de la loi Carrez qui ne s’applique que dans le cas des biens en copropriété, la surface Boutin s’applique pour toutes les locations. Elle correspond à la surface habitable. Elle se calcule donc de la même façon que la surface Carrez mais elle ne comprend pas les combles non aménagés, les caves et sous-sols, les remises et garages, les terrasses et balcons ou encore les vérandas.

Une véranda, quant à elle, doit répondre à certains critères pour qu’elle soit comptée dans la surface. La loi Carrez comptabilise la surface d’une véranda si et seulement si elle est couverte, close, d’une hauteur de plus d’1m80 et autorisée par la copropriété.

En synthèse ce qu’il faut retenir : - Vous pouvez calculer vous-même la surface de votre bien de façon simple mais cela reste une solution approximative - Les surfaces Carrez ou Boutin, ne tiennent compte que de la surface où la hauteur sous-plafond est supérieure à 1,8 mètre - Vous aurez besoin de faire établir ces surfaces par un diagnostiqueur certifié en cas de vente ou de mise en location d’un logement.

Partager sur Facebook   Partager sur Twitter   Partager sur LinkedIn

VENTE IMMOBILIERE
dès 1990 €
Liberté garantie
Paiement au succès
Trouvez un acquéreur rapidement
Economisez sur la commission d'agence
Un accompagnement de a à z pour une vente réussie au meilleur prix




Actualité de l'immobilier
Le marché immobilier en septembre 2022
La suppression des passoires thermiques
Le plafonnement des loyers à Paris
Les agences immobilières en Ligne: qui sont-elles ?
L'impact de la hausse de taux sur les prix de l'immobilier
L'impact du DPE sur les prix de l'immobilier
Audit énergétique obligatoire dès septembre 2022
La fin des passoires thermiques en 2023
Les Frais lors d'une vente immobilière
Comprendre les tarifs des agences immobilières
Le coût réel de l'immobilier entre particuliers
Reconfinement : comment poursuivre votre projet immobilier
Revue de presse
Les Agences immobilières low cost : bonne ou mauvaise affaire ?
Augmenter la valeur de son bien immobilier avant de le vendre ?
Rentrée 2019 : forte hausse de la taxe foncière
Le cap du million de ventes immobilières est dépassé pour la première fois
Dispositif PINEL, comment ça marche ?
Taux des crédits immobiliers en 2019
Faut-il encore acheter un bien immobilier à Paris ?
Les villes luttent contre les loyers élevés
Impact du grand Paris sur les prix de l'immobilier.
Récupérer et aménager ses combles en toute sécurité.
Vice caché ou dol, quelles sont les conséquences ?
La guerre est déclarée entre la FNAIM et PAP.
Simplification de l'accès au crédit immobilier en 2021
CoViD-19 - Votre projet immobilier et la crise sanitaire
CoViD-19 - Votre vente immobilière pendant le confinement
CoViD-19 - Projets immobiliers et confinement
CoViD-19 - Faut-il reporter votre projet immobilier ?
CoViD-19 - Comment signer sa vente ou sa promesse de vente chez le notaire ?
CoViD-19 - Faut-il craindre une hausse des taux d’intérêt ?
CoViD-19 - Les leçons de 4 semaines de confinement sur le marché de l'immobilier à venir

Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus