Rédiger une annonce immobilière efficace

Une annonce immobilière bien rédigée est essentielle pour être visible et générer des contacts pertinents.

L’annonce est votre premier point de contact avec vos visiteurs et vos acheteurs potentiels

L’annonce sur Internet est le passage obligé. En 2014, seulement 27 % des acheteurs n’allaient pas sur Internet pour leur recherche (étude meilleursagents.com). En 2015 ce chiffre est tombé à 16 % (étude ifop – Optimhome). La tendance est là. Autant dire qu’en 2018 être présent efficacement sur Internet est obligatoire.

Comme vous n’êtes pas seul à mettre une annonce, sa qualité est primordiale pour que l’annonce soit consultée un maximum.

Préparer la mise en ligne de son annonce immobilière

Avant de mettre votre annonce en ligne recherchez les biens identiques aux vôtres sur les sites que vous avez identifié. Faite une analyse des biens les plus comparables. N’oubliez pas que votre acheteur potentiel fera exactement la même comparaison. Donc mettez vous à sa place et identifiez d’ores et déjà les aspects à faire ressortir pour votre bien.

Titre et prix – les deux éléments essentiels

Le titre : indiquez les caractéristiques essentielles du bien. Ce sont celles qui orientent en premier la recherche des acquéreurs (surface, nombre de pièces, étage, éléments particuliers, ex : jardin, terrasse, …)

Évitez les « à saisir », « à voir rapidement », en effet :
1) ce ne sont pas les « soldes ». Un tel titre en réalité décrédibilise votre bien,
2) les moteurs de recherche d’annonces fonctionnent en partie avec les mots clefs du titre. Vous avez tout intérêt à mettre le plus d’éléments pertinents à cet endroit… ne perdez donc pas de place inutilement.

ex : « appartement 4 pièces 2 ch. 86 m2 parking terrasse »

Le prix : inutile de le mettre dans le titre car votre annonce sera toujours indexée en fonction de son prix. Attention à bien indiquer dans l’annonce le prix réglementaire (à savoir incluant les frais d’agence s’il y en a).

N’oubliez pas que l’important c’est de ressortir dans les premiers résultats. N’hésitez pas à baisser le prix de votre bien de quelques milliers d’euro si cela vous permet d’être mieux classé que les biens équivalent au vôtre. Ex : si  plusieurs biens sont proposés à 400 000 €, mettez le vôtre à 395 000 €.

Un contenu précis pour s’assurer un maximum de contacts

Soyez brefs mais soyez précis. Il y a un certain nombre d’informations essentielles que tout acheteur recherche. De même que vous n’avez pas envie de faire des visites inutiles un acheteur n’a pas envie d’appeler le vendeur de chaque annonce pour vérifier les caractéristiques qui l’intéresse.

Contrairement à une idée reçue une annonce vague ne va pas générer des contacts d’acheteurs qui souhaitent obtenir des précisions. Elle sera tout simplement ignorée dans le flot des annonces.

  1. La localisation : c’est indispensable. L’acheteur veut pouvoir situer le bien rapidement pour conforter son choix. Soyez précis et n’hésitez pas à indiquer le nom de la rue, voire le numéro. Vous pouvez aussi indiquer l’angle de rue le plus proche. En ce qui concerne les points d’intérêt à proximité : n’hésitez pas à indiquer les distances précises à pied (en mètre ou en minutes). Ne mentez pas : si le bien est à 20 minutes des transports n’écrivez pas 15 minutes. Votre acheteur s’en rendra compte …
  2. La composition du bien : pour chaque niveau précisez le nombre de pièces voire leurs surfaces et l’agencement et l’orientation des pièces. Soyez factuels. Précisez les modifications possibles (par exemple si un salon peut être transformé simplement en une chambre + salon).
  3. L’état général : précisez si le bien a été rénové récemment, si la cuisine est récente et en bon état. Si des travaux sont nécessaires précisez-le.
  4. Les dépendances : indiquez le nombre de parkings et leurs natures (boxé, boxable ou non), indiquez le nombre de caves et la superficie. Indiquez s’il y a un jardin, une terrasse, un balcon et leurs superficies.
  5. La copropriété : indiquez s’il y a un gardien, un local vélo, des parties communes intéressantes.

Les mentions légales obligatoires

La loi impose que certaines mentions apparaissent dès l’annonce. En ce qui concerne un particulier elles sont de deux ordre (toutes ces informations sont de toute façon à collecter pour le dossier qui sera remis à l’acquéreur) :
1) Indiquer les résultats du diagnostic de performance énergétique
2) Si le bien est en copropriété : le nombre de lots de la copropriété, le montant moyen des charges prévisionnelles annuelles, si une procédure d’alerte ou de redressement du syndicat de copropriété est en cours (et dans ce cas s’il y a nomination d’expert, d’administrateur judiciaire ou de mandataire).

Vos coordonnées ? Soyez impérativement joignable et réactif

Le marché est dynamique. Et les acheteurs – tout comme vous – ont peu de temps. Les sites d’annonces immobilières permettent tous d’être contacté par e-mail. Pour capter le plus de contacts possible il est important également de mettre son numéro de téléphone.

N’oubliez pas que si vous décidez de faire confiance à imkiz.com pour vous aider alors c’est nous qui recevrons tous les appels. Vous ne serez jamais dérangé.

Dès votre inscription gratuite sur imkiz nous vous indiquons les éléments essentiels pour votre annonce. Et à chaque nouvel appel nous complétons cette liste avec les éléments manquants en fonction des questions des acheteurs.

Bonne vente !