Le compromis de vente immobilière : tout ce que vous devez savoir avant de signer

Le compromis de vente d'un bien immobilier vous engage. Durée de validité, clauses suspensive, dépôt de garantie, … quels sont les points de vigilance pour le vendeur et l'acheteur



Conseils et infos Vendeur Compromis de vente Compromis de vente

Le compromis est ce que l’on appelle un précontrat. Il définit de façon formelle les termes de la vente à venir et il engage les différentes parties même s’il y met certaines conditions.

Ce précontrat est souvent signé chez le notaire mais il peut également être signé sous seing privé. Il convient néanmoins d’être particulièrement vigilant au moment de signer quand on n’est pas expert car ce compromis de vente peut être très engageant.

Afin de garantir son engagement, l'acheteur est généralement tenu de verser un acompte qui est plafonné à 10% du prix et qui se situe le plus souvent entre 5 et 10 %.

Cet acompte viendra en déduction du prix de vente lors de la signature de l'acte définitif ou sera remboursé à l'acquéreur s'il se rétracte dans les conditions légales ou si une condition suspensive ne se réalise pas dans le délai prévu. Si en revanche l’acquéreur se rétracte pour une raison qui ne fait pas partie des conditions suspensives, alors l’acompte sera conservé par le propriétaire du bien.

Cet acompte peut être versé, par virement, au professionnel de l'immobilier (s'il y est habilité et dispose de la garantie financière nécessaire) ou directement au notaire du vendeur.

Y a-t-il un délai de rétractation lors de la signature du compromis de vente?

Tout dépend si l’on est vendeur ou acheteur.

Pour ce qui concerne, le vendeur, il ne dispose pas de délais de rétractation. La signature du compromis l’engage sans qu’il puisse revenir dessus.

Pour ce qui concerne l’acheteur, il dispose d’un délai de rétractation qui a été porté à 10 jours par la loi Macron et qui lui permet sans avoir à se justifier de quoi que ce soit de pouvoir renoncer à l’acquisition.

Si pendant ces 10 jours, son acompte a été encaissé, il lui sera restitué dans un délai maximum de 21 jours.

Qu’est ce qui doit figurer dans un compromis de vente?

En dehors des éléments de prix et de description du bien, le compromis peut intégrer des éléments comme la répartition de certaines charges. Il est par exemple courant de diviser la taxe foncière au prorata de la période d'occupation alors que la taxe d'habitation est due par les occupants au 1er janvier pour l’ensemble de l’année.

S'il le souhaite, le vendeur peut aussi négocier la répartition des charges de copropriété déjà payées ou les appels de fond pour les travaux déjà votés en assemblée générale.

Au-delà de ces éléments, le compromis de vente doit intégrer :

Des conditions suspensives : Les conditions suspensives sont une sécurité, en particulier pour l’acheteur mais uniquement. Elles vont permettre de lister un certain nombre d’éléments ou de conditions qui s’ils ne se réalisent pas, vont mettre un terme à la promesse et libérer la prime d’immobilisation qui sera remboursée à l’acquéreur.

Parmi ces conditions, il y en a une qui est obligatoire ; c’est celle concernant l’obtention d’un prêt pour les personnes qui financent leur bien.

Pour sécuriser l’engagement du vendeur sur le financement et éviter toute mauvaise surprise, on peut préciser dans le compromis le plan de financement tel qu’il sera présenté aux banques.

D’autres conditions peuvent également être intégrées dans le compromis comme des conditions suspensives relatives au droit de préemption de la commune, à l'état hypothécaire du bien, à l'obtention d'un permis de construire ou encore à la non-opposition à une déclaration de travaux, à l’absence de servitude ou encore à la purge des hypothèques par le vendeur par exemple.

Le dossier de vente

Un certain nombre d’éléments doivent être annexés au compromis. Il y a en particulier le règlement de copropriété, le dossier des diagnostics techniques ou encore le carnet d'entretien de l'immeuble.

Concernant les documents relatifs à l'organisation de l'immeuble, on a en particulier :
  • Le règlement de copropriété et l'état descriptif de division qui recensent l'ensemble des lots d'un immeuble, indiquent la répartition de charges et prévoient l'ensemble des règles qui organisent la vie dans l’immeuble,
  • Les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années,
  • La fiche synthétique de la copropriété établie par le syndic qui regroupe les données financières et techniques de l'immeuble
Pour ce qui concerne les documents relatifs à l'état de l'immeuble, on a le carnet d'entretien de l'immeuble qui est établi par le syndic et qui vous renseigne, par exemple, sur les dates auxquelles ont eu lieu les gros travaux de l'immeuble (ravalement des façades, réfection des toitures, remplacement de l'ascenseur, de la chaudière…), ainsi que sur l'identité du syndic en exercice.

En revanche, si l'acheteur est déjà propriétaire d'au moins un lot dans la copropriété alors le vendeur n'est pas tenu de lui remettre le carnet d'entretien. Il n'est pas non plus tenu de le lui remettre en cas de vente d'un lot annexe tel qu'une place de parking, une cave, un grenier, un cellier ...

Pour ce qui est des documents relatifs à la situation financière de la copropriété et du lot vendu, on a :
  • Le montant des charges courantes du budget prévisionnel et des charges hors budget prévisionnel payées par le vendeur au cours des deux exercices comptables précédant la vente,
  • Lorsque le syndicat des copropriétaires dispose d'un fonds de travaux, le montant de la part du fonds travaux rattachée au lot principal vendu et le montant de la dernière cotisation au fonds versée par le copropriétaire,
  • Les sommes susceptibles d'être dues au syndicat des copropriétaires par l'acquéreur,
  • L'état global des impayés de charges au sein du syndicat et de la dette vis-à-vis des fournisseurs.


L'agence imkiz vous accompagne partout en France

Notre couverture est nationale. Grâce à notre mode de fonctionnement totalement digital nous vous accompagnons partout en France où que soit situé votre bien.

L'agence imkiz intervient donc partout en France et vous permet de beneficier sur l'ensemble du territoire de ses frais d'agence réduits.

N'attendez plus, contactez-nous pour la vente ou la location de votre bien immobilier.





Partager sur Facebook   Partager sur Twitter   Partager sur LinkedIn

Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus