Le droit de préemption urbain (DPU) : comment ça marche ?


Lors d'une vente immobilière la commune notamment dispose d'un droit de préemption. Comment est ce que cela fonctionne et à quel prix ?

Lecture : 2 min.

Il existe un certain nombre de cas de figures ou peut s’exercer le droit de préemption des communes ou de certains organismes publics. On a :
  • le droit de préemption urbain (DPU)
  • le droit de préemption exercé dans les zones d’aménagement différé (ZAD)
  • le droit de préemption des communes en cas d’aliénation à titre onéreux des fonds artisanaux, fonds de commerce et baux commerciaux
  • le droit de préemption dans les espaces naturels créés par le département (ENS)
Nous nous intéresserons ici au droit de préemption urbain qui s’applique lors de la vente d’une habitation ; que cela soit une maison ou un appartement.

Qui peut préempter et pour quelles raisons ?

Concernant le Droit de Préemption urbain, il peut être exercé par la commune et parfois par les établissements publics de coopération intercommunales (les EPCI).

La liste complète des établissements pour exercer un DPU est déterminée par les articles L211-1 et L211-2 du Code de l’urbanisme.

Pour pouvoir préempter, l’organisme concerné devra respecter certaines règles. Il devra en particulier le motiver par une opération d'intérêt général. La liste de la nature des opérations concernées par le DPU est fixée par l'article L300 du code de l'urbanisme.

De manière générale, il s'agira principalement d’opération liées à la mise en œuvre de politiques locale de l'habitat : accueillir des activités économiques, favoriser le tourisme, réaliser des équipements collectifs, lutter contre l'insalubrité, sauvegarder le patrimoine, ...

Comment se passe la préemption ?

Quand un bien mis à la vente est préemptable, c’est le notaire qui va informer la commune ou la collectivité publique de la signature du compromis de vente ou de la promesse. Il va établir une Déclaration d’Intention d’Aliéner : une DIA.

Cette déclaration doit comporter :
  • Le prix et les conditions de la vente.
  • les informations environnementales dues au titre de l’article L514-20 du Code de l’environnement
La commune dispose alors de 2 mois pour faire savoir si elle souhaite ou non acquérir le bien aux conditions proposées par le vendeur.

Ce délai de 2 mois pourra être prolongé en principe d’un mois en cas de demande de la commune ou si elle exprime le souhait de visiter le bien.

Si une commune renonce à son droit de préemption, la vente doit intervenir dans les trois ans de la décision de renonciation, faute de quoi, faudra refaire une demande.

A quel prix s'exerce le droit de préemption ?

On pense souvent que le droit de préemption s’exerce au prix auquel le vendeur et l’acquéreur se sont mis d’accord.

En réalité, la commune n'est pas tenue par le prix de vente convenu entre le vendeur et l’acquéreur ; elle peut faire une contre-proposition.

Si aucun accord n’est trouvé, le prix pourra être fixé judiciairement par la juridiction compétente en matière d’expropriation (Article L213-4 du Code de l’urbanisme).

Peut-on faire annuler une décision de préemption d’une mairie ?

Oui, la décision de préempter peut faire l'objet d'une demande d'annulation si le projet qui a motivé la demande de préemption n’est plus à l’ordre du jour.

La demande d'annulation doit être faite dans un délai de 5 ans à partir de la date d'acquisition du bien par la mairie.

L’ancien propriétaire du logement ou l’acquéreur potentiel qui souhaitent faire annuler la préemption devra alors avoir recours au tribunal administratif.

L'agence imkiz vous accompagne partout en France

Notre couverture est nationale. Grâce à notre mode de fonctionnement totalement digital nous vous accompagnons partout en France. Vous profiterez de nos honoraires réduits où que soit situé votre bien.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn 

VENTE IMMOBILIERE
dès 2490 €
Liberté garantie
Paiement au succès
Trouvez un acquéreur rapidement
Economisez sur la commission d'agence
Un accompagnement de a à z pour une vente réussie au meilleur prix



La signature de la vente immobilière, à voir également :
Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus