A quoi correspondent les frais de notaire et comment sont ils calculés?

Lors de l'achat d'un bien immobilier, l'acheteur va payer des frais de notaire souvent très importants. Comment les calculer? A quoi correspondent ils? Qui en bénéficie? Tout savoir sur les frais de notaire.



Conseils et infos Vendeur Vendre un bien calcul des frais de notaire

Au moment de l’achat d’un bien immobilier, l’acheteur va payer des frais de notaire qui peuvent être très importants.

A quoi sert le notaire ? Que recouvrent les fameux frais de notaire ? Comment les calculer ? Est-ce que tout revient au notaire ?

A quoi sert un notaire dans une transaction immobilière?

Le notaire est un officier public et ministériel qui a pour mission d'établir tous les actes et contrats auxquels on doit ou on veut donner un caractère authentique et d'assurer aux personnes la pleine possession de leurs biens et de faire respecter leurs engagements ou volontés.

Il intervient dans un certain nombre de cas de figure comme les actes de vente des biens immobiliers, les donations, les reconnaissances de dettes, ...

A quoi correspondent les frais de notaire?

Les frais d’acquisition d’un bien immobilier que l’on appelle un peu abusivement « frais de notaire » correspondent aux sommes versées par l’acheteur au notaire lors d’une vente immobilière pour laquelle l'intervention d'un notaire est obligatoire.

Ces frais de notaire ne reviennent en réalité pas au notaire qui n’en perçoit qu’une partie. 80% correspondent à des droits et taxes et le notaire prélève de l’ordre de 10% de ces frais pour sa rémunération.

Ces frais de notaire se décomposent en 4 grandes catégories :
  • Les droits et taxes qui correspondent aux sommes prélevées par l'État et les collectivités territoriales lors de la cession d’un bien immobilier. Ces taxes et droits sont donc collectées par le notaire mais elles sont reversées au Trésor public.
  • Les débours et les frais annexes qui correspondent aux divers frais que le notaire a engagés comme les frais de déplacement, les commissions des intervenants tiers et le coût des pièces administratives.
  • Les honoraires qui correspondent à la rémunération de l’étude notariale. Pour ce qui concerne la partie officier d’état civil de sa prestation, ces honoraires sont réglementés. Dans le cadre des achats immobiliers, le notaire peut accompagner l’acheteur et le vendeur et il pourra alors facturer des frais de négociation qui sont libres.
  • La contribution de sécurité immobilière qui est prélevée pour financer la réalisation des actes authentiques d'enregistrement et de publicité foncière et qui est fixée au taux proportionnel de 0,10% de la valeur du bien, avec un minimum de 15€.

Quel est le le barème des frais de notaire?

Régis par le décret du 8 mars 1978 portant fixation du tarif des notaires, les frais d’acte notariés se calculent en utilisant un barème proportionnel et dégressif par tranches.

Dans le cas d’une vente immobilière (maison ou appartement), le prix de vente est découpé en tranches :
  • 3,945% (hors TVA) de la valeur du bien jusqu’à 6 500 €.
  • 1,627 % de la valeur du bien, de 6 500 jusqu’à 17 000 €,
  • 1,085 % entre 17 000 et 60 000 €,
  • 0,814 % au-delà de 60 000 €.
Dans le cadre d'un achat de maison ou d’appartement ancien, les frais de notaire se situent entre 7 et 8 % du prix de vente.

Dans le cas d'un achat dans l'immobilier neuf, les frais de notaire seront moins élevés et tourneront autour de 2 à 3 % du prix de vente .

Quelques conseils pour diminuer les frais de notaire:

Quelques astuces peuvent faire baisser les frais de notaire dont va devoir s’acquitter l’acheteur.

Acheter un bien immobilier neuf

Comme on l’a vu, l’achat d’un bien immobilier neuf ou en VEFA (vente en l'état futur d'achèvement) bénéficie d’un taux minoré des droits de mutation et la note est donc beaucoup moins salée.

Quand on fait une simulation sur le site de pap pour un bien de 200 000€, on trouve le résultat suivant :
Achat d'un bien immobilier Neuf : 5.032 € TTC
  • Émoluments du notaire: 2.440 €
  • Émoluments de formalités (en moyenne): 800 €
  • Frais divers (en moyenne): 400 €
  • Droits de mutation : 1.192 €
  • Contribution de sécurité immobilière : 200 €
Achat d'un bien immobilier Ancien : 15453 € TTC
  • Émoluments du notaire : 2.440 €
  • Émoluments de formalités (en moyenne) : 800 €
  • Frais divers (en moyenne): 400 €
  • Droits de mutation : 11.613 €
  • Contribution de sécurité immobilière :200 €

Dissocier le mobilier de l'immobilier

Les frais de notaire n'étant dus que sur la partie immobilière, il est intéressant de dissocier la part immobilière de la part mobilière. Par mobilier, on entend les meubles de cuisine, de salle de bain,…A titre d’exemple sur un bien à 200 000€ une baisse de 20 000 de la part mobilier vous fera faire une économie de près de 400€

Déduire les frais d'agence

Si les frais d’agence sont à la charge du vendeur, les frais de notaire seront calculés sur la base du prix de vente total. En revanche, si les frais d’agence sont à la charge de l’acheteur, les frais de notaire seront calculés sur la base du prix net vendeur.

Avec des frais d’agence de 5%, sur un bien d’une valeur de 200 000€, cela change la base de calcul des frais de notaire de 10 000€ et donc une économie complémentaire de l’ordre de 700€ (avec des frais de notaire de 7%).

Négocier ses frais de notaire

Même si depuis la révision à la baisse de leur rémunération, les notaires sont moins enclins à baisser leur prix, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence.





Partager sur Facebook   Partager sur Twitter   Partager sur LinkedIn

Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement du site, en continuant vous en acceptez l’utilisation.       En savoir plus